« la philosophie » du projet est tenu par un thème : la mer.

La principale volonté, en accord avec la municipalité, était d'ouvrir la galerie sur l'extérieur (des vitrines seront notamment visibles depuis la route), donner de la place aux piétons et vélos, créer des rues, de vrais parcours d'échange, du lien social à l'image d'une petite ville en somme. Un lieu attractif et convivial. C'est l'esprit ''Happy life''
Le mail principal est baigné de lumière naturelle grâce à l'installation, à 13 mètres de haut, d'un large atrium. Deux placettes extérieures avec sols et façades en bois, qui accueillent les terrasses des restaurant participent à cette impression...

L'extension en compte trente et une supplémentaires (soit 45 au total sur toute la galerie), dont trois restaurants. La partie existante a été réaménagée dans le même esprit.

Des parkings colorés

Côté stationnement, il y a un parking « silo » de trois niveaux, totalisant 665 places. Le troisième niveau se situe sur le toit, à l'air libre. Là aussi, les architectes ont voulu trancher avec les parkings classiques, en insistant sur les couleurs (sol, poteaux, signalétique). Des liaisons réservées aux piétons rejoignent le mail principal, via des tapis roulant lumineux…

En voiture, l'accès principal se fait par une double rampe (« un sacré défi ! ») au sud du site, depuis l'avenue Marcel-Paul. 

La façade, enfin, est constituée de lames de verre colorées posées verticalement, avec une légère rotation. L'objectif, explique Blaise Périsson, est« d'évoquer la houle »… Le montant des travaux est de 19 millions d'euros.