Au regard de la population grandissante, et le plan de Prévention des Risques Inondation interdisant l’extension des locaux actuels, la commune de Saint-Cécile-les-Vignes a décidé la création d’un pôle socio-éducatif, à proximité du collège, du gymnase et du stade.

Traitement de l'éclairage de l'école de manière ludique, à l'aide de formes géométriques originales (triangulaires et tubulaires entre autres)

Le mot de l'architecte, Christian Mendez :

La composition architecturale s’appuie sur les lignes de force du paysage et les facteurs climatiques du site.
Les espaces extérieurs et les cours sont protégés du vent par la forme des bâtiments.
La composition architecturale est conçue pour obtenir une bonne performance énergétique tant l’hiver que l’été (valorisation des apports solaires, optimisation de la ventilation naturelle, protections solaires, compacité du bâti…).
La volumétrie des bâtiments favorise la pénétration de la lumière du jour (décrochés en toiture, patios…) et la transparence. Tous les espaces dont les circulations sont éclairés en lumière naturelle soit à partir de baies en façade, soit par des ouvertures hautes sur les faces des toitures et des surélévations.
Au sud, les débords de toiture, les préaux et les auvents protègent les locaux du rayonnement solaire d’été.

La construction présente une structure mixte associant des parties maçonnées, des façades en bardage bois, des toitures en tuiles et des toitures terrasses.
Les matériaux sont laissés naturels : béton brut, bardage non traité, enduit à la chaux et menuiseries bois.
Le confort d’été est assuré par l’inertie du bâtiment, la ventilation des locaux, et des protections solaires de nature diverse : auvent, ombrières et claustra, arbres d’ombrage.
La performance du projet est assurée par la conception architecturale du bâtiment :
- compacité des constructions,
- orientation sud avec protection solaire des principaux locaux
- double orientation des locaux communs pour la ventilation naturelle
- rôle important donné à l’inertie thermique par la structure même du bâti
- haut niveau d’isolation et bonne étanchéité à l’air
- ventilation double flux à haut niveau de récupération d’énergie
- éclairage naturel abondant
- circulateurs, et brasseurs d’air

Les espaces extérieurs

Les espèces végétales utilisées dans les espaces verts sont d’essences locales, le principe étant d’assurer une continuité du paysage dans les aménagements extérieurs.
Les végétaux sont sélectionnés pour demander un minimum d’entretien et ne pas générer d’allergies. Ils sont adaptés au climat méditerranéen et aux particularités du site.