Tangram - Emmanuel Dujardin

Architecte diplômé de l’Institut Supérieur d’Architecture St-Luc de Tournai en Belgique en 1997, titulaire d’un Certificat d’Études Approfondies à l’école d’Architecture de Marseille – Luminy, Emmanuel Dujardin intègre l’atelier d’Architecture Alain Amédéo – Jacek Padlewski en juillet 1998. Il en devient associé en 2001, et s’inscrit alors à l’Ordre des Architectes PACA. En 2009, il prend les commandes de l’agence, désormais appelée Tangram.

 

Tangram est une agence d’architecture, d’urbanisme et de paysage rassemblant 80 personnes de 15 nationalités différentes. Le nom de l’agence s’inspire du jeu du Tangram constitué de formes géométriques élémentaires, dont l’assemblage patient et la complémentarité font sens par la création d’une infinité de combinaisons. Acteur de la mutation de Marseille, Tangram a apporté son savoir-faire dans de nombreux projets structurants parmi lesquels la construction de la station de métro La Blancarde, la semi-piétonisation du Vieux-Port et la transformation de l’Hôtel-Dieu en hôtel 5*. 

 

Plusieurs de ces projets ont été l’occasion d’une étroite collaboration avec LM5P, toujours disponible pour renforcer les concepts et mettre en valeur l’architecture.

Atelier Stephane Fernandez

Minimaliste dans ses expressions et maximaliste parce qu’elle donne une valeur extrême à chaque détail, l’« architecture silencieuse » de Stéphane Fernandez prend place tout autant qu’elle prend corps. Elle installe l’homme dans la densité de l’espace et du temps. D’une sensibilité particulière à la danse vécue comme possibilité de saisir l’espace, de définir le vide, l’architecte a gardé la mémoire. Ses bâtiments, monolithes rugueux, épais et fragiles, il les fabrique en creux, par le mouvement des corps, en générant des tensions entre les masses. Son architecture construit au-delà de la forme, une atmosphère, un vide habité. « J’habite dans le paysage » aime à dire Stéphane Fernandez, dont les architectures offrent de multiples seuils de perception. En France, sa démarche a été récompensée par les plus prestigieuses distinctions.

 

Architecte formé à l’ENSA de Marseille et à l’EPFL de Lausanne (Inès Lamunière, Jacques Lucan, Patrick Berger), Stéphane Fernandez (né en 1974) articule son travail autour d’une recherche permanente de la matière, par l’accumulation de maquettes, de croquis, de plans et de mots. Il travaille auprès d’Yves Lion et de Marc Barani avant de fonder l’Atelier Stéphane Fernandez. Il poursuit une double carrière d’architecte et d’enseignant-chercheur au sein du département la Fabrique (ENSA Marseille).

Agence Kaboom Architecture - Laurent Boumendil

Architecte diplômé d’état en 2005 à l’Ecole d’architecture de Marseille-Luminy, Laurent Boumendil fait ses armes chez Adrien Champsaur puis Gérard Mas avant de créer en 2012 l’agence Kaboom Architecture.

Dans un esprit de micro-agence, Laurent Boumendil travaille avec minutie et dans le détail chaque projet, aux échelles variées, d’une simple extension de maison à la conception d’un établissement public neuf. Inspiré par des architectes tels que John Lautner ou Maurice Sauzet, chaque projet est différent et tente d’exploiter au mieux les atouts du site, de s’adapter aux différentes contraintes ou aux demandes des maîtres d’ouvrages plutôt que d’imposer un « style » préconçu.

Les projets réalisés comprennent aussi bien des maisons individuelles (maisons en cours au Redon à Marseille et au pied de la Sainte Victoire à Beaurecueil) , des ERP dans le domaine de l’enseignement (Ecole Simone Veil à Cuges les Pins, en association avec Antoine Beau) ainsi que des centres médicaux (cabinet d’opthalmologie à Carpentras, cabinet d’orthopédie à Cavaillon ,..).

La relation avec LM5P dure depuis maintenant plus de 5 ans. C’est une entente idéale qui permet un accompagnement de la conception du projet (calculs des niveaux d’éclairement, aide aux choix des luminaires grâce à une très bonne connaissance des produits distribués par les chargés d’affaires ) jusqu’à la réception des travaux et l’éventuelle maintenance des produits mis en place.

DEPOIZIER CREST Architectes et Associés

Emmanuelle CREST et Pierre DEPOIZIER, se sont rencontrés à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille où ils ont obtenu leur diplôme d’architecte DPLG en 2006. Ils y ont partagé les mêmes ateliers, affirmé leur philosophie architecturale et leur complémentarité et y ont surtout lié une amitié qui les a menés en 2014 à fonder leur atelier d’architecture.

A leurs côtés, l’agence s’est, aujourd’hui, enrichie de collaborateurs, forts de leurs dynamismes, de compétences et d’horizons variés. Ils participent vivement à la cohésion, à la création collective et aux succès des projets de l’agence.

Leur pensée architecturale est globale, elle vise l’insertion au plus juste de l’acte de bâtir dans son environnement, de son aménagement intérieur pour le mieux vivre…

Emmanuelle et Pierre conçoivent le travail d’architecture comme un travail collectif ; la réflexion s’enrichit du partage.

Aussi, leurs travaux menés aux cotés de LM5P sont de grands moments de discussions, d’échanges, d’écoute ; la lumière faisant partie prenante de l’architecture, traversant les volumes, les sculptant, les rendant vivants, elle est un élément primordial de réflexion de chaque projet.

 

« L’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes sous la lumière. » – Le Corbusier

CCD Architecture - G.CERRITO, X.CHABROL et R.DANIEL

Gérard CERRITO, Xavier CHABROL, Régis DANIEL tous trois formés à l’ENSA de MARSEILLE ( atelier R.PERRACHON) créent CCD ARCHITECTURE en 1982 et développent une démarche cohérente qui s’est enrichie au fil des années dans des secteurs très différents dont la commande publique constitue une part importante : LM5P se  mêle  avec créativité à ces démarches.

« Il y a unité dans leurs travaux. Unité au sens du classicisme. L’organisation du récit architectural relève toujours de la composition sereine et l’écriture d’une constante apaisée. Ni sous influence du mouvement moderne, ni des désordres névrotiques de la déconstruction, ni des hystéries naturalistes ayant même échappé à la gale post-moderne, ils n’ont jamais été colonisés ni par les américains, ni par les japonais, ni par les hispaniques, ni par les nord européens…/…  Mon sentiment est que cette œuvre est classique et tendre au sens régulier et religieux de l’expression. Un sans-faute ; toujours esquiver la corne frôlant le corps. Je pense à Juan Battista, ce grand torero français capable des banderillas comme de l’épée, de l’a recibir comme de travailler à genoux devant la bête immonde de cette discipline qui nous torture tous et sans mauvaise conscience : l’architecture » (Rudy RICCIOTTI)

 

 

Studio Aimée Mario

Studio Aimée Mario est une agence d’architecture et d’urbanisme basée à Marseille. Elle travaille à toutes les échelles de l’aménagement de l’espace et sur tous types de programmes. Ses influences méditerranéennes privilégient un rapport fort avec l’environnement, le « déjà là » et les plaisirs simples. L’acte de projet n’incarne pas une unique direction imposée par l’architecte mais une collaboration riche d’échanges et de partage avec les usagers. Yannick Nobile est architecte et urbaniste, diplômé de l’ENSA de Marseille et de l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement Régional d’Aix-en-Provence. Architecte passionnée d’histoire formée à l’Ensa de Marseille , Hélène Caputo a profité d’une année d’étude à l’Ecole Polytechnique de Milan pour élargir ses connaissances en patrimoine et en culture constructive.

Le patrimoine s’est donc rapidement installé aux premières loges de leur univers architectural, autant dans la contemplation du bâtiment que dans sa réalisation et son impact urbain.

La mise en lumière d’un centre de soin au cœur d’un bâtiment classé monument historique a permis une rencontre avec LM5P. Cette collaboration a offert au projet une dimension contemporaine élégante.

Atelier Calas Architecture – Guillaume Calas

Architecte formé à L’ENSA Marseille (Dplg 2004) et à l’ENSA Lyon (Diplôme en architecture HQE) Guillaume Calas a travaillé avec Stephane Fernandez et Ivry Serres avant de créer l’ATELIER CALAS ARCHTECTURE.  Lauréat des Albums des jeunes architectes et paysagiste en 2012 il enseigne le projet à l’ENSA-Marseille.

Séduit par l’architecture vernaculaire où le sens est avant tout donné par l’évidence des choix constructifs, Guillaume Calas prône pour une « architecture située », éprise de la nature des lieux mais s’opposant à toute dérive régionaliste. « Je me sens proche des préoccupations définies par le concept de “régionalisme critique”. Je débute chaque projet par l’arpentage du site dans lequel il devra s’insérer. Par son observation, sa mesure et sa connaissance, je tente de tirer profit de ses qualités intrinsèques, celles qui préexistent à l’acte de construire pour devenir des composants élémentaires de la composition architecturale.»

À l’image de « l’Alchimie du verbe » revendiquée par Rimbaud, il voit en l’architecture un art de transcender la topographie, la nature du sol, le climat, la lumière, le paysage, en les maniant avec sensibilité et dextérité afin d’inscrire toute nouvelle construction dans l’épaisseur d’une culture donnée.

Quelle que soit la taille du projet et sa destination, le travail de la lumière artificielle qui viendra remplacer celle du jour reste essentiel. Elle permet d’accompagner l’architecture et ses usages au-delà du jour et le plus justement possible. Avec LM5P se travail peut se faire dans l’échange et au plus proche de chaque projet.